39 délibérations, 4h30 de débats…


Plusieurs sujets ont retenu notre attention et provoqué remarques et interrogations des élu(e)s de l’opposition. Nous intervenons beaucoup au grand dam de la majorité qui semble assez peu goûter cet exercice du conseil municipal que nous essayons de rendre le plus transparent possible… l’affaire n’est pas simple car la nouvelle majorité est avare d’informations claires et très peu nombreux sont les adjoints ou conseillers municipaux de la majorité qui prennent la parole en séance.

1) On commence par une communication du maire faite au conseil municipal sur le conseil d’administration du CCAS qui s’est réunit mercredi dernier en urgence… avec une convocation de moins de 24h ! Du jamais vu de mémoire d’ancien dircab…
Lors de ce conseil d’administration a été décidée la fermeture progressive du foyer logement pour personnes âgées François Boyer au Biollay. Monsieur Dantin a ensuite expliqué que le plan gérontologique actuel prévoyait la création d‘un troisième EHPAD sur l’agglomération chambérienne. La logique avait poussé la précédente équipe municipale à s’intéresser à l’ancienne clinique Poirier (ex-clinique générale de Savoie) située sur le quartier de Bellevue pour ce troisième établissement considérant, notamment, la disponibilité des locaux et l’équilibre territorial des EHPAD au sein de la ville (Clématis sur les Hauts de Chambéry et Charmilles en construction sur Bissy). Aujourd’hui, l’équipe Dantin remet en cause le projet de Bellevue et cherche d’autres opportunités…mais entretient encore le doute parmi ses relais sur le quartier à en croire les riverains.

2) les finances ont fait l’objet de 8 délibérations avec 2 décisions modificatives, les avances sur subventions, les tarifs et la régie du stationnement.
Là on entre en sidération quand on prend le temps de bien comprendre ce que la municipalité nous propose :
– une décision modificative où on prend le financement de l’État pour les activités périscolaires (fonds d’amorçage) sans, bien sûr, mettre en œuvre la réforme et donc sans offrir aux enfants chambériens ce que les nouveaux rythmes scolaires prévoient et qui fonctionne très bien dans d’autres villes de notre taille, voire plus petites, quelque soit leur étiquette politique d’ailleurs… Position assumée par monsieur Dantin qui, à peine élu en mars 2014, tenait salon sur une terrasse du centre ville pour affirmer son opposition à la réforme des rythmes scolaires.
– une ligne de crédit pour le personnel : OUF ! Le personnel de la ville de Chambéry va pouvoir être payé et tout rentre dans l’ordre après que monsieur Dantin et son équipe aient inquiété la terre entière en affirmant que la ville ne pourrait pas payer les salaires et allait bientôt être mise sous tutelle…etc, etc.
– Au passage, impossible de trouver – sur un budget de 125 millions d’euros – 3 500 euros pour financer le fonctionnement de 3 chalets associatifs au sein du marché de Noël… Et hop, sans vergogne, à qui la faute ? A la municipalité précédente, pardi ! Et aux associations qui n’ont pas commandé à temps les objets qu’elles voulaient vendre ! Pincez-moi, je rêve…
– Un topo sur le stationnement gratuit le samedi dans les 3 parkings de la ville qui aurait par enchantement redynamisé le centre-ville à tel point que les commerçants – une fois n’est pas coutume – sont satisfaits et se précipitent en mairie pour le dire au maire (qui doit certainement modérer leur enthousiasme…). Bref, merci à Édith de son intervention qui permet de rappeler que si les gens fréquentent le centre-ville de Chambéry de façon exceptionnelle cette année c’est très très très certainement grâce aux quelques places de stationnement gratuites du samedi (!) plutôt qu’aux aménagements structurants faits ces dernières années (les Halles, la rue de Maistre piétonne, le marché couvert du samedi et ouvert plusieurs jours par semaine…) et au marché de plein vent ! Allez, mettons cela au crédit de la période de Noël, miraculeuse s’il en est… Grâce à nos nouveaux « super héros » la ville s’est métamorphosée en 6 mois et les habitants se ruent dans les commerces… Sauf que, quelques minutes plus tard, notre « maire-Noël » nous affirme que les commerçants constatent une diminution du « panier moyen ».
Allez comprendre : les gens se bousculent en ville mais n’achètent rien ! Cette équipe n’est décidément pas à un paradoxe d’analyse près. Au passage, les tarifs des parkings de la ville sont en forte augmentation ; certainement pour compenser la gratuité du samedi : CQFD !
– Enfin, un premier point de bilan de la municipalité Dantin – qui clame partout, obsessionnellement, qu’il faut serrer les boulons, qu’il n’y a plus d’argent… – est une augmentation de la masse salariale de la ville de 2,23 % alors que nous la tenions aux alentours de 1 % (ce qui nous valait souvent l’ire des services…). Au fond, ce doit être un problème de méthode ; c’est difficile une fois aux responsabilités de faire des choix et de les assumer. C’est plus facile de dire « c’est pas nous c’est eux » et de laisser déraper la masse salariale en faisant des recrutements luxueux et inutiles sur plusieurs années… Dans l’équipe précédente, pas besoin de créer un « service de contrôle de gestion » : les élus faisaient leur boulot et la masse salariale a été maitrisée, au dire même de l’audit de madame Beaud et de monsieur Dantin (merci au passage à Marc Vilain, ancien adjoint aux Ressources Humaines qui pilotait cela d’une main de velours).
Nous avons voté contre les deux décisions modificatives et nous nous sommes abstenus sur l’augmentation des tarifs.

3) Délibération enfance jeunesse : madame Bovier-Lapierre nous a présenté les orientations du futur contrat enfance jeunesse dans lequel apparaît – au détour d’une phrase de la délibération – le projet de fermer la crèche de la Farandole (montée Valérieux) pour la remplacer par une plus grande et surtout plus lointaine dans la future opération des Portes de Mérande. Face à nos interventions (j’ouvre le ban et Bernadette enfonce le clou), Dantin précise son projet : étendre l’école Caffe en utilisant une partie des locaux actuels de la Farandole puis vendre le reste des locaux certainement à un promoteur pour équilibrer l’opération d’ensemble. Plutôt malin sauf que nous avons besoin d’une crèche dans l’hyper centre, que la Farandole est là depuis 100 ans et a montré sa pertinence malgré les difficultés inhérentes à tout centre-ville (stationnement, ancienneté du bâtiment…). Qu’à cela ne tienne, il faut vendre, vendre, vendre, cela devient obsessionnel et tant pis si cela est au détriment des habitants de l’hyper-centre.
Nous n’avons pas voté cette délibération.

4) La fontaine des éléphants va être rénovée : c’était un projet que nous avions lancé. Les « quatre sans culs » partiront en cure de jouvence le 17 décembre (on aurait tout de même pu attendre de passer les fêtes ! Mais le centre-ville est devenu tellement attractif que cela n’a sûrement pas été jugé utile…).
Nous avons voté : bien logique puisque c’est l’aboutissement de notre travail (comme beaucoup d’autres délibération depuis avril 2014).

5) les conseils citoyens : une délibération ubuesque : on demande de l’argent pour la démocratie participative alors que les élus en responsabilité sont incapables de mettre en place les conseils de quartiers. Le maire nous explique qu’il attend encore des circulaires qui sont pourtant publiées depuis longtemps et que de nombreuses villes mettent déjà en œuvre.
Pour le moment, seules 200 personnes se sont inscrites dans les nouveaux conseils de quartiers soit 3 fois moins qu’en 2008. Cela montre bien que les citoyens ne sont pas dupes du manque d’enthousiasme de la nouvelle équipe pour la démocratie participative.
Nous avons voté car il est toujours bon de prendre des financements… même si on attend encore le projet !

6) éco-quartier de Vetrotex : j’ose utiliser le terme d’éco-quartier même si personne ne l’a mentionné ce soir. Unanimité sur le dossier retenu, le cabinet parisien Chavanne. Projet structurant à suivre. Merci à l’équipe de Bernadette Laclais d’avoir su préparer l’avenir sur ce terrain comme sur d’autres…
Nous avons bien sûr voté cette délibération.

7) Création d’un poste de chargé de mission de contrôle de gestion : voir plus haut, ce poste est inutile et coûteux car nous avons la ressource nécessaire au sein des services de la ville. Encore une fois un double discours : il faut économiser car ceux d’avant ont vidé les caisses et en même temps, on recrute à tour de bras en s’appuyant sur la soit disant mauvaise gestion précédente pour justifier le recrutement. Joli tour de passe-passe sur fond de dérapage de la masse salariale…+ 2,23 % cette année et ce malgré le « remerciement » de très nombreux contractuels et une autre vague prévue début 2015.
Nous avons voté contre cette délibération qui accentue le dérapage de la masse salariale.

8) Ouverture à l’urbanisation de deux zones : secteur Chantemerle, en dessous de l’école et Bissy. La 1ère pour des logements intermédiaires (on n’en saura pas plus malgré nos questions car eux-mêmes n’en savent pas plus sur leur propre projet qu’ils nous demandent pourtant de valider sur le principe !) ; la seconde pour une zone artisanale.
Nous nous sommes abstenus sur ces délibérations puisque personne ne sait rien !

9) Futur parking de Mérande : typique de cette politique de « coucou » que l’on observe depuis quelques mois, ou l’art de piquer les idées des autres et de dire que ce fut une promesse électorale tout en changeant quelques aspects du projet d’origine pour le rendre inacceptable par ses propres initiateurs !
Bref, ils vont construire un parking en silo de plusieurs étages au pont des amours, là où nous imaginions un parking sous-terrain surplombé de logements.
Que nenni, plus du tout de logement sur l’îlot Ravet, des bagnoles en étages en centre-ville, entre la Leysse et le monument aux morts ! Quelle belle vision urbaine. Encore un exemple de maitrise foncière réalisée par l’équipe précédente qui est utilisée par la nouvelle équipe (ça c’est bien normal), laquelle gâche un travail de longue haleine (plusieurs années de négociations foncières) pour faire un parking aérien. C’est dur à encaisser ; vraiment de la confiture à des…
Nous avons voté contre en expliquant que nous avions besoin de logements et qu’un parking souterrain serait bien plus pertinent, comme prévu à l’origine.

10) Dans la série on continue à dire qu’il n’y a plus d’argent et on dépense pour réinventer l’eau tiède, madame Beaud nous propose une étude chiffrée entre 200 000 et 400 000 euros sur le stationnement, la circulation…etc. Nous avons déjà des centaines de pages d’études sur ces sujets, effectuées dans le cadre du projet Chemetov, pourquoi dépenser encore tout cet argent si ce n’est pour justifier un poste de chargé de mission créé au précédent conseil municipal (500 000 euros sur 4 ans !!!), le tout sur un enjeu d’agglo que l’agglo pourrait financer ?
Sans oublier le ton insupportable de monsieur Dullin, qui ne souffre pas d’avoir à répondre à notre collègue Dupassieux sur ce sujet et qui se permet de qualifier en plein conseil municipal nos collègues et amies Catherine Chappuis et Florence Vallin-Balas « d’escadrille de frelons » (sic). Mon sang ne fait qu’un tour et je ne peux m’empêcher d’intervenir pour appeler à plus de cohérence entre le discours misérabiliste et les dépenses inutiles ainsi qu’à un changement de ton…
Nous n’avons pas voté cette délibération.

11) Pour finir en beauté, monsieur Dantin nous a expliqué qu’il pensait reconduire la délégation de service public de la restauration scolaire et des personnes âgées l’année prochaine mais qu’il ne fallait pas trop en parler car il convenait qu’il fallait négocier avec le délégataire ! Vu que ce dernier n’a plus à craindre que la ville reprenne la gestion en régie, nous souhaitons bonne négociation à monsieur Dantin…
Nous, nous voulons une gestion en régie car cela limitera les coûts et permettra une meilleure offre de repas.
Pour le moment la DSP est prolongée d’un an pour poursuivre la réflexion… qui semble pourtant déjà bien avancée dans l’esprit du maire.
Nous avons voté la prolongation.

Voilà, voilà, c’était un peu long cette fois-ci et mon maintenant traditionnel billet d’humeur du conseil municipal a pris une tournure quelque peu ironique, vous en conviendrez.
C’est la conséquence d’une attitude de la majorité que l’on constate conseils après conseils, faite de mauvaise foi, de moquerie, d’arrogance et d’agacement (il faut quand même que je vous dise que certains ont rigolé de l’accent italien de notre collègue Angela quand elle a pris la parole).

Notre nouveau maire a perdu son sang froid à plusieurs reprises…peut-être a-t-il du mal à accepter la présence d’une opposition qui ne plie pas l’échine si facilement…
Bien sûr, nous avons perdu les élections en mars dernier mais cela ne nous interdit pas d’aimer notre ville et de vouloir le meilleur pour elle. Alors pour les milliers de Chambériens qui nous ont fait confiance et pour toutes celles et ceux qui objectivement ont constaté l’évolution de notre ville ces dernières années nous faisons notre travail d’élus même dans l’opposition.
Malheureusement, monsieur Dantin n’a pas été respectueux du travail de ses prédécesseurs qui lui est pourtant bien utile aujourd’hui à la tête de la 7ème ville la plus agréable et dynamique de France après Paris (dixit l’Express) ; il a voulu d’entrée de jeu cliver et opposer violemment les élus mais aussi les habitants par le fait de l’existence même de son audit à 1000 euros la page, qu’il détourne à l’envi pour dénigrer l’équipe précédente.
Ces méthodes sont affligeantes et pas à la hauteur des enjeux. Gageons que les Chambériennes et les Chambériens le ramèneront à la réalité de ce qu’est l’esprit de notre ville : la modération politique, une qualité de vie et de ville équilibrée et la recherche du consensus entre des services publics de qualité et une activité économique dynamique. C’est Bernard Bosson, ancien maire centriste d’Annecy qui disait, il y a quelques temps : « à Chambéry, du berceau au tombeau, des services publics de qualité à tous les niveaux »… Tout cela ne s’est pas fait sans efforts et sans coût : qui s’en plaindrait aujourd’hui ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s