Une élection particulière


Dimanche prochain c’est le 1er tour des élections départementales.

Nous faisons campagne et rencontrons beaucoup de gens dans le canton.
Nous sommes bien accueillis la plupart du temps parce que la grande majorité de nos concitoyens gardent cette courtoisie qui est la base du vivre ensemble.

Certains ne partagent pas nos idées et nous le disent, d’autres ne disent rien tout en glissant un sourire ou une grimace, d’autres enfin nous rejettent tous… gauche, droite, écolos, socialistes, centristes, Umpistes ;  tous dans un même paquet, plus de confiance.

Alors face à cela nous voudrions parler de notre quatuor et de notre engagement.

Nous avons tous un métier en dehors de la politique et nous faisons campagne sur notre temps libre.

Nous savons qu’il n’y a pas de formule magique, de grand soir ou de petit matin et que c’est en refusant les formules simplistes et les propos démagogiques que nous pourrons retrouver l’enthousiasme et l’envie de vivre ensemble pour construire une société plus juste et plus équilibrée.

Nous nous engageons pour notre département comme nous le faisons pour notre ville ou dans notre milieu professionnel parce que nous pensons qu’une société n’est pas une somme d’individus qui doivent se débrouiller tout seul, quitte à marcher sur les autres pour réussir.

Nous portons des idées différentes qui ne plaisent pas à certains mais nous les défendons sans haine et sans volonté d’exclure ceux qui ne pensent pas comme nous.

Nos enfants vont à la même école, celle de la République, et c’est la cohérence de notre société qui se construit là.

Nous connaissons la joie de la réussite de nos enfants, la souffrance de leur échec parfois, l’injustice du chômage, du déclassement ou de la maladie, pour nous ou pour nos proches, mais nous ne voulons pas baisser les bras, nous ne voulons pas nous résigner.

dimanche nous irons voter.

Dimanche  nous devons être très nombreux à aller voter pour ne pas laisser d’autres choisir à notre place.

Dimanche nous devons voter pour ne pas laisser s’installer le repli sur soi, la peur ou le rejet des autres, la résignation. Ceux qui nous parlent « d’espérance », à l’extrême-droite c’est à dire au FN, n’agissent que pour certains, flattent nos peurs ou nos frustrations pour obtenir un pouvoir. On ne changera rien au monde en regardant dans le rétroviseur.

Nous ne cherchons pas le pouvoir mais bien plus les responsabilités – au service des habitants et pas seulement de nos électeurs –  l’envie de faire avancer des projets, et aider ceux qui en ont le plus besoin car pour nous l’action sociale est un investissement qui garantit une société moins fracturée et plus juste donc plus sûre et plus solide.

Certes, nous ne sommes pas favoris dans cette élection.
L’extrême-droite risque d’être présente, à Chambéry, au second tour. Ce serait funeste pour les plus modestes comme pour ceux qui sont attachés à vivre dans un monde où la fraternité a encore un sens, ou la liberté d’être, de penser, d’entreprendre, d’agir est fondamentale et où l’égalité en droits et la justice sociale sont les garanties d’une société apaisée et bienveillante.

Nous vivons parmi vous et nous serons encore là après les élections, élus ou pas, à votre disposition, à votre écoute et dans l’action pour faire valoir nos valeurs d’humanisme et de progrès social pour tous.

Dimanche 22 mars, c’est vous qui décidez.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s