Retour sur les annonces d’automne du Maire de Chambéry


0001

Deux semaines après une interview qui se veut fondatrice d’un projet (DL du 10 octobre) et suite au conseil municipal, mercredi dernier, nous pouvons regarder les annonces de l’automne 2015 avec déjà un peu de recul et considérer les priorités et les oublis. Revenons sur les 7 annonces :

1) La nouvelle piscine : enfin, après 18 mois de statu quo et de probables discussions internes à la majorité UMP de l’agglomération, la décision est prise de revenir à l’emplacement initialement prévu en 2012, à savoir en lieu et place du Stade nautique de Chambéry. Le président de Chambéry métropole ne retournera donc pas à La Motte Servolex en « maillot de bain pour la prochaine inauguration », comme il l’avait laissé entendre il y a quelques mois. Tout du moins pas avant la mise en route d’une phase 2 qui prévoit la construction d’une piscine couverte à La Motte Servolex. Espérons que cela ne sera pas en remplacement de l’actuelle piscine de Buisson-Rond qui semble être l’objet de beaucoup de questionnements : rénovation ou substitution ? A suivre..

2) Transport par câble, alias téléphérique, funiculaire… : C’est le retour d’une idée de Xavier Dullin lors de la campagne des municipales de 2008. A l’époque, le « téléphérique devait relier la Cassine à Chambéry le Haut. Ce projet reste d’actualité car inscrit au Contrat de plan Etat-Région (CPER) 2015-2020 comme nous l’avions annoncé dans notre billet du 1er avril dernier. Dont acte.
La nouveauté vient du fait que Bellevue est maintenant concerné aussi par un projet de cette nature. Annonce faite dans la presse mais pas la moindre étude préliminaire ni même la moindre idée précise du coût (nous avons questionné la 1ère adjointe en commission « urbanisme » et elle nous a confirmé qu’elle ne pouvait rien nous donner pour l’instant).

3) Chambéry plus attractive que Grenoble ? On se frotte les yeux quand on lit cela. La formule est d’une discourtoisie totale ou bien d’une lucidité étonnante ; je m’explique : discourtoise à l’égard d’une ville mondialement réputée pour son dynamisme économique et le changement de municipalité n’y fait rien aux dires mêmes des copains du PS qui ont été battus… ; lucidité car le Maire de Chambéry avoue ainsi qu’il n’est strictement pour rien dans l’intérêt que porte certaines entreprises à Chambéry qu’elles choisiraient par défaut ne souhaitant plus aller sur Grenoble, selon son analyse. Drôle de satisfecit.
Cerise sur le gateau : Eiffage qui viendrait à Chambéry grâce à la force de persuasion du Maire et du Président de l’agglo ? N’y aurait-il pas plutôt un lien à faire avec le projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin ? Plus crédible évidemment…

4) 11 millions d’euros à investir dans les écoles : Chiche ! Mais alors pourquoi, dix jours plus tard, faire voter en conseil municipal une enveloppe de 4,6 millions d’euros pour le mandat sur la rénovation des écoles et ne mettre que 250 000 euros dans la maintenance pour l’année 2015 ?
Tout cela alors que la précédente municipalité – incessamment critiquée sur ce point – a mis 1 millions d’euros par an en rénovation et maintenance (7 millions sur le mandat) ? Bref, les paroles s’envolent et les faits restent…

5) Un PC sécurité… et circulation : pas besoin de dépenser des millions d’euros pour se rendre compte que, par exemple, le carrefour du Centenaire mérite d’être repensé avant qu’il y ait un accident grave…encore faut-il pratiquer la ville quotidiennement pour s’en rendre compte ou être capable d’écouter les habitants (problème signalé de multiples fois et non résolu actuellement). Mettre des fonctionnaires de police derrière un mur de caméras ne résoudra pas le problème.
Quand un système de vidéoprotection est « actif », c’est un gouffre financier qui au final ne satisfait personne. Le meilleur ratio utilité/coût des caméras est atteint quand elles sont utilisées comme aides à l’élucidation en complément du travail de terrain des policiers nationaux, d’abord, puis des policiers municipaux (et on se rappelle tous du Président de la République qui a supprimé la police de proximité ainsi que des postes de fonctionnaires de police dans les quartiers…N. Sarkozy !)

6) Vetrotex : projet lancé et ficelé par l’ancienne municipalité. Continuité sur ce dossier.
On nous parle ensuite de deux autres projets super flous : gare et Bellevue ???

7) Liste d’attente pour les personnes âgées : le travail était lancé pour un nouvel Ehpad sur Bellevue en lieu et place de la clinique de Savoie. La ministre Delaunay était même venue voir les lieux en 2013. Mais rien n’a avancé depuis puisque le Maire ne voulait pas de Bellevue mais d’une hypothèse vers Mérande (?)…

Bref, sur les 7 annonces, 2 étaient des projets déjà engagés avant 2014 (piscine + Vétrotex), 3 sont des annonces de « non-actions » puisque non suivies d’effets significatifs (écoles + Ehpad+ attractivité de Chambéry),  1 est loin d’être une priorité pour les Chambériens en période de crise (téléphérique) et 1 est le seul vrai projet de cette nouvelle équipe (les caméras).

Rien sur les finances ce coup-ci, rien sur la parité entre l’euro et le franc-suisse qui nous est un peu plus favorable… Rien non plus sur la brutale hausse des impôts locaux…

2 réflexions sur “Retour sur les annonces d’automne du Maire de Chambéry

  1. Le Dauphiné, qui ne semble guère libéré en la matière, non seulement consacre régulièrement de pleines pages à la nouvelle municipalité mais n’accorde aucune ligne à la contradiction. Pas davantage celle des journalistes (qui semblent avoir perdu tout sens critique) que de l’opposition municipale siégeant au Conseil…

    J'aime

  2. Je ne croyais pas si bien dire… Ce matin, le DL consacre plusieurs articles à l’important sujet de l’accessibilité de la ville aux handicapés. Au lieu ou en complément du reportage sur les élus de la majorité municipale découvrant les difficultés de circuler en fauteuil lors d’une promenade pour le moins médiatique, n’aurait-il pas été intéressant pour les lecteurs de constater les réalisations en cours à Cognin (travaux pour un accès facilité dans les commerces route de Lyon) ? En l’occurrence, la droite communique, la gauche agit. Et la presse choisit ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s