Les 65 rapports du conseil municipal de Chambéry ne font pas une politique à la hauteur des enjeux !


 

IMG_1978Le conseil municipal de Chambéry ne s’était pas réuni depuis presque deux mois. 65 rapports à l’ordre du jour dont une bonne trentaine sur les finances. C’était parti pour finir au cœur de la nuit et pourtant à 22h30 nous levions le camp, non sans avoir débattu sur plusieurs dossiers. Pourtant, ces 65 rapports ne font pas une politique à la hauteur des enjeux de notre ville.

Pour commencer, j’ai souhaité que l’ensemble du conseil marque un temps d’hommage officiel aux victimes des attentats du 13 novembre dernier. Le maire, qui avait commencé à présenter le premier rapport, a rejoint ma proposition et nous avons collectivement marqué une minute de recueillement.

Malgré la lourdeur du l’ordre du jour, ce conseil municipal n’a pratiquement abordé que des questions de gestion courante : quelques régularisations foncières, des modifications de règlements intérieurs, des demandes de subventions, des mises à disposition d’agents…etc.

Armés de leurs tablettes numériques toutes neuves, (l’art de dépenser de l’argent en affirmant que l’on fait des économies…) les élus ont écouté le maire présenter le premier rapport émettant un avis défavorable à la réunion de Chambéry métropole avec la communauté de communes des Bauges. Ce projet initié par le Préfet dans le cadre de la loi NOTRe et devant se concrétiser rapidement, soulève le rejet des élus chambériens comme celui des élus communautaires. Des arguments peu à la hauteur des enjeux et masquant certainement des craintes bien plus prosaïques comme le coût du rattachement et de la corbeille de la mariée, mais aussi la nécessité de faire une place dans un futur exécutif à des communes qui bouleverseront ainsi les délicats équilibres en place. On nous rappelle enfin que les élus des Bauges se sont eux-mêmes largement déclarés contre cette fusion avec notre agglomération.

Bref, Bernadette LACLAIS explique en quelques mots la position de l’opposition : si les élus des Bauges se sont positionnés contre ce rattachement c’est d’abord parce que les élus chambériens n’ont pas souhaité les accueillir. Comment souhaiter un tel regroupement avec enthousiasme quand votre partenaire n’en veut pas ? Pourquoi autant de réticences alors que l’agglomération comme la communauté de communes des Bauges ont, à terme, un évident intérêt à travailler ensemble à se développer mutuellement.

Nous avons donc voté contre l’avis défavorable de la municipalité chambérienne et souhaitons accueillir la communauté de communes des Bauges au sein de notre agglomération.

Le rapport sur la situation de la ville en matière de développement durable a été l’occasion pour Henri DUPASSIEUX de poser, à nouveau, la question des indicateurs. Ces derniers ne sont plus présentés avec le dossier. Une fois encore la réponse fut lapidaire, l’adjoint en charge répondant qu’à la même question chaque fois il répondrait par la même réponse négative…

Ce rapport fut aussi l’occasion d’aborder la question de la fermeture de la mairie de quartier du Laurier. En notre nom, Guy FAJEAU s’en est inquiété et l’a dénoncée. C’est toute une politique de proximité qui est démolie sans que rien ne la remplace.

Est arrivé ensuite le sujet de la subvention de la MJC. Le maire avait affirmé attendre le résultat de la procédure de redressement avant de verser la totalité de la subvention. La démarche était acceptable du fait des risques de pertes sèches pour la collectivité en cas de liquidation de la MJC. Las, la MJC est sauvée mais la subvention reste amputée…

Les paroles s’envolent et les faits restent. Nous avons voté contre ce rapport car 42 000 euros manquent à l’appel !

Puis, on a reparlé du règlement intérieur des services périscolaires. Quelques corrections notamment suite à des remarques que nous avions faites il y a plusieurs mois ont été opérées. Il n’en reste pas moins que ces activités périscolaires restant payantes, nous n’avons pas voté pas ce rapport. Il nous semble en effet inadmissible de faire payer les familles pour un service que la collectivité a toujours rendu à Chambéry et pour lequel l’actuelle municipalité avance à reculons : peu d’activités, beaucoup de garderie, aucun enthousiasme.

L’adjoint au commerce nous a présenté ensuite le rapport concernant l’ouverture dominicale des commerces. Jusqu’à présent, le maire pouvait décider de permettre l’ouverture 5 dimanches par an. La loi dite « Macron » lui permet d’aller jusqu’à 12 après concertation avec les acteurs locaux, les communes de l’agglomération et débat au sein du conseil municipal.

Nous sommes le 14 décembre et la ville a décidé le 1er novembre de fixer à 8 le nombre de dimanches. Une fois encore, heureusement que nous lisons le Dauphiné Libéré pour connaître les décisions du maire car le débat en conseil municipal se fait un mois et demi après la décision…

Nous avons voté contre ce rapport qui méprise profondément le travail des élus et qui – par des décisions unilatérales – pénalise l’activité économique de notre ville qui a été incapable de se coordonner avec les communes voisines pour harmoniser les ouvertures. Aucune concertation, les acteurs économiques ne savent rien…Opacité totale.

Le rapport concernant les tarifs 2016 des prestations proposées par la ville nous a été présenté mais ne permet aucune comparaison entre 2015 et 2016. Face à cette nouvelle opacité, nous n’avons pas participé pas au vote en espérant que pour l’année prochaine, le message sera entendu.

Le conseil municipal a ensuite été appelé à se prononcer sur les « conditions de mise à disposition et tarification des salles de spectacles » (Malraux, Dullin, Totem, Scarabée). Les associations qui souhaiteraient utiliser ces salles devront maintenant payer une prise en charge des frais de mise à disposition importante qui va aller croissant sur les trois prochaines années. Jusqu’à présent, elles participaient principalement aux fluides, maintenant elles payeront aussi les frais techniques (intermittence, sécurité) et la location de la salle (10% du coût de la salle en 2016-2017 puis 50% du coût de la salle en 2017-2018 et 50% des frais techniques en 2018-2019).

Bref, l’acharnement se poursuit sur les associations chambériennes qui après avoir vu leurs subventions baisser, voient leurs aides indirectes fortement limitées. Tout cela au nom d’une vision bien trop comptable de la vie municipale. Nous ne votons pas ce rapport.

Le maire a achevé le conseil municipal par une annonce importante. Il s’est, pour une fois, bien gardé d’en faire un « coup de com » en début de séance ; et pour cause !

Difficile en effet de toujours tout mettre sur le dos de la gestion de l’équipe précédente et sur les emprunts toxiques puis de devoir annoncer que le gouvernement a répondu favorablement à la demande d’aide de la ville de Chambéry. Nous avons demandé un point précis sur la situation des emprunts toxiques et sur les coûts réels supplémentaires induits par ces derniers. D’ores et déjà, nous savons que l’Etat interviendra à hauteur de 63% sur la facture à payer par la ville (article du DL du 16 décembre 2015).

Rappelons la dramatisation à outrance que fut la stratégie du maire et de son équipe depuis près de 2 ans. N’oublions pas par où nous sommes passés en terme de « communication toxique » : les caisses vides, des dizaines de millions à rembourser, la menace de la tutelle de l’Etat, la menace de procès contre les banques, le rejet idéologique de l’aide de l’Etat… et au final, cette annonce en catimini, en fin de conseil municipal.

Pour ce qui est de faire porter le chapeau aux autres, la compétence du maire de Chambéry n’est plus à prouver !

Prochain conseil municipal : le 27 janvier 2016.

3 réflexions sur “Les 65 rapports du conseil municipal de Chambéry ne font pas une politique à la hauteur des enjeux !

  1. Tout à fait intéressant et éloquent. Il sera précieux lorsque nous aurons le compte administratif 2015 de faire savoir aux habitants combien la hausse d’impôts qui leur a été infligée était sans fondement !!! tout comme la campagne de désinformation sur la dette et la gestion de l’équipe précédente.

    J'aime

  2. Merci pour ce compte rendu très éclairant ! Et surtout synthétique

    Une large diffusion permettrait aux citoyens Chambérien de mieux comprendre la réelle politique mise en œuvre …

    J'aime

  3. J’ai comme l’impression que ça les ennuie d’être aux commandes de la ville quand je découvre cette attitude anti-républicaine. Quand je prends connaissance de cette désinvolture avec laquelle les dossiers sont égrenés, cela me désole. J’ai souvenir qu’au précédent mandat, le maire, Bernadette Laclais et ses conseillers avaient à coeur d’éclaircir chaque point d’opposition ou d’interrogation, et ce, aussi longtemps que nécessaire, à telle enseigne qu’avec deux fois moins de dossiers à l’ordre du jour, il nous arrivait souvent de terminer les séances au milieu de la nuit. C’est effectivement un manque de respect pour les principes fondamentaux de notre démocratie locale. Pour le reste, la baisse des aides aux associations, faire payer le prix fort aux parents chambériens pour les activités périscolaires qui sont, du reste, quasi inexistantes, les ententes contre tout entendement entre la ville et l’agglo qui frôlent la dictature… tout cela est bien connu des citoyens. Quant à la mauvaise foi qui consiste à faire de la rétention d’information ou à dramatiser volontairement une situation pour mieux taper dans le pouvoir d’achat des administrés, cela relève aussi d’un comportement indigne qui ne dupe plus personne. Et soit dit en passant, cette fameuse équipe qui condamnait ses prédécesseurs pour être négligents vis-à-vis du Faubourg Montmélian, que fait-elle pour y remédier maintenant qu’elle tient les rênes et la bourse de la ville. Ah, pas si facile de gouverner une ville… surtout quand on économise son temps et son énergie !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s