Périscolaire, Poste et stationnement délégué pour 30 ans : un petit Conseil aux lourdes conséquences !


Ce jeudi 26 janvier 2017 se tenait le Conseil initialement prévu le 23 janvier : 12 rapports et 2h30 de débats. Au menu : la confirmation des activités périscolaires payantes, la fermeture d’un bureau de poste place des Combes, la mise en enclos du parking de la place de l’Europe (pour 30 ans !) et la mise en place d’un dispositif de vidéoverbalisation.

Ce n’était pas la foule des grands soirs. Quelques élus absents, et le Conseil a commencé avec 1/2 heure de retard car le Maire recevait ATTAC. Bref, une drôle d’ambiance…

Après que nous ayons regretté, par ma voix, que la minorité n’ait pas été consultée pour fixer la nouvelle date du Conseil (peine perdue… aucune réponse du Maire sur ce point), Jean-Pierre RUFFIER a rendu hommage à Pierre FONTANEL, récemment décédé en rappelant son rôle d’élu au moment de la création de l’Espace Malraux et plus généralement dans de nombreux projets culturels (souscription pour la rénovation des Eléphants, grand carillon du château, orchestre des Pays de Savoie…). Le Maire a poursuivi l’hommage et une minute de silence a honoré la mémoire de l’ancien édile municipal.

img_2845L’adjointe à l’éducation nous a présenté le dispositif des activités périscolaires, confirmant leur caractère payant. J’ai rappelé notre opposition à faire payer les familles pour ces activités comme pour les garderies du matin et du soir puis, j’ai demandé que deux points nous soient précisés : les enfants sont-ils tirés au sort pour participer aux activités périscolaires et les lesdites activités ont-elles vocation a se déplacer dans les différentes écoles dans tous les quartiers ?

Il m’a été répondu, avec conviction, qu’il n’y a, bien sûr, aucun tirage au sort… sauf que… ce n’est pas vrai. Une maman d’élève qui m’avait alerté a jugé utile de m’envoyer, par SMS, en séance, la photo d’une lettre d’information affichée dans une école, prouvant ses dires. Je vous laisse voir au bas de la page sur la photo ci-jointe. Le tirage au sort des enfants pour des activités de cette nature est inconcevable, à nos yeux. C’est la double peine : les familles paient et leurs enfants sont, malgré tout, tirés au sort…

J’ai donc redemandé la parole pour informer l’adjointe à l’éducation de ce document. De deux choses l’une, soit elle sait que les enfants sont tirés au sort et n’a pas dit la vérité (!!!) soit, elle ne sait pas ce qui se passe dans ses services (!!!). C’est toujours la même petite musique : on ne sait jamais sur quel pied danser.

Nous n’avons pas voté ce rapport.

Puis, nous en sommes arrivés au dossier du bureau de poste des Combes qui est supprimé et remplacé par un relais commerçant. Notre collègue Guy FAJEAU a longuement argumenté sur le sujet, dénonçant l’inaction du Maire, seul décideur en dernier lieu, puis il a proposé que soit créée une « maison des services publics » dans le quartier. L’idée est à travailler sans oublier qu’un vaste quartier comme les Hauts de Chambéry ne peut se contenter d’un lieu unique de services publics, ces derniers devant jouer un rôle de lien social, de vitalisation de certains secteurs et offrir leurs services autour d’un maillage intelligent. Le Maire a répondu que ce projet de « maison des services » était impossible et l’adjoint en charge à justifié la fermeture du bureau par une fréquentation et une rentabilité insuffisantes, sans oublier une amplitude d’ouverture très restreinte limitant la qualité du service et le soutien au commerce que représente le transfert de l’activité vers deux épiceries…

Nous n’avons pas voté ce rapport considérant que les arguments développés ne compensaient pas le manque à gagner pour les habitants et que cette opération risquait, de surcroît, de fragiliser les activités commerciales qui n’ont pas vocation à être des relais de poste…

Nous en sommes venus au parking de la place de l’Europe. Installé, à titre temporaire, durant les travaux des Halles pour compenser le manque de stationnements dans le centre ville, ce parking a été maintenu à la demande des acteurs économiques du secteur par la précédente municipalité du fait des travaux devant engager le projet CHEMETOV. Pour le patrimoine, il serait nettement préférable de ne pas laisser des voitures devant le Carré Curial. Economiquement, je prends le pari que les restaurateurs alentours vivront vite mal le fait d’ouvrir leurs terrasses sur un parking plutôt que sur un cadre urbain de qualité, attractif. D’autres solutions de stationnement sont envisageables et doivent être réfléchies avec les acteurs économiques du secteur pour pouvoir supprimer ce parking aérien disgracieux en plein centre-ville.

Sauf que le Maire et sa première adjointe ont décidé de déléguer la gestion de ce parking, qui deviendra un enclos le 27 février, pour 30 ans ! Il en sera de même pour les autres enclos de Chambéry et pour les trois parkings que l’équipe municipale précédente avait pourtant municipalisés.

30 ans, pieds et mains liés ou obligés de payer le prix fort pour sortir de cette délégation ! Tous les élus de la majorité ont-ils vraiment réalisé qu’ils s’engageaient dans cette dilapidation du foncier chambérien ? Voici une affaire bien triste qui va se révéler un bel effet d’aubaine financière, de prime abord, et un vrai boulet pour les prochaines décennies, en réalité. Je ne peux m’empêcher de comparer cette opération scandaleuse, localement, avec la non moins scandaleuse vente, au niveau national, des autoroutes au secteur privé.

Aujourd’hui, l’argent des parkings entre dans les caisses de la ville ; demain, ce sera une manne pour un délégataire privé… Et on nous raconte que l’on manque d’argent ?

Nous n’avons pas voté ce rapport.

Nous avons terminé le Conseil avec un rapport visant à expérimenter la vidéoverbalisation. Sur le fond, pas de problème. Verbaliser celles et ceux qui commettent des délits, prennent la rue de la République en sens interdit, se garent en double file sur l’avenue d’Annecy… est une nécessité car force doit rester à la loi.

En revanche, mettre en place ce dispositif pour justifier les erreurs du nouveau plan de circulation et faire porter la responsabilité de cet immense cafouillage sur les quelques automobilistes indisciplinés est tout de même fort de café… Et dire que les commerçants du secteur pensent encore que le Maire va supprimer ce sens interdit…

Certes, je n’attends pas du Maire qu’il reconnaisse les difficultés de ce nouveau plan de déplacements, il n’y est pas disposé, mais, au moins, qu’il n’ait pas l’outrecuidance d’en rendre responsables les habitants…

Nous n’avons pas participé à ce vote.

Bref, un Conseil municipal dans la veine de tous ceux qui se déroulent depuis le début du mandat : pas de réponses, parfois même aucune écoute des interventions, une perpétuelle volonté du Maire de cliver et une lourde tendance à confondre projet municipal ambitieux et bricolage enrobé de « com ».

Prochain Conseil le 20 février pour le débat d’orientation budgétaire.

Une réflexion sur “Périscolaire, Poste et stationnement délégué pour 30 ans : un petit Conseil aux lourdes conséquences !

  1. Pour le périscolaire effectivement nous avons été informé par le responsable qu’il y aurait un tirage au sort etc… = donc mensonge de la mairie !

    J'aime

Répondre à marechal Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s