Auteur : Jean-Benoît Cerino

Conseiller municipal et communautaire de Chambéry

Michel Dantin, militant pro-Wauquiez…

00010001-2

Le Maire de Chambéry nous avait habitués à une pratique bien particulière de la politique en 2014, et depuis, avec « ses » accusations de falsification tous azimuts et ses contre-vérités assénées dans les derniers moments de campagne.

Alors que Michel Barnier « supporte »  Wauquiez, voilà Michel Dantin qui repart au combat et appelle à voter pour le Député-Maire du Puy en Velay dans une lettre en cours de diffusion.

C’est bien normal me direz-vous.
Chacun défend ses idées, sa vision, son projet pour l’avenir et le fait avec enthousiasme (ce n’est pas moi qui lui reprocherai d’en avoir enfin un peu…).

Sauf qu’une fois encore il tord la réalité et participe à cette ambiance délétère qui manie la caricature et la démagogie bien plus que la rigueur intellectuelle et l’honnêteté.

Je cite sa lettre et commente :

(suite…)

Quand le Maire abat ses cartes…

La rigueur excessive en temps de crise est contraire à la justice sociale ! Le rôle de la collectivité  est aussi de compenser les maux de la crise, pas de les accentuer ou de les instrumentaliser.

Que nenni ! Plus 8% sur les taux et le Maire supprime l’abattement de 15% explosant ainsi la facture fiscale des plus modestes.

C’est d’autant plus insupportable quand il s’agit d’intérêts politiciens au détriment de l’intérêt général des habitants, je cite le DL « A force d’économies, Michel Dantin caresse le souhait de pouvoir faire baisser sensiblement la pression fiscale avant cette échéance (comprendre : la fin de son mandat…). Pour la santé financière de la ville et pour récompenser les efforts des administrés, à l’entendre. Pour ses chances de victoires en 2020, peut-être aussi. »

Tout est dit : le coup de bambou excessif maintenant, au pire moment, en faisant porter la responsabilité sur ses prédécesseurs, puis un petit geste avant la fin pour être réélu !

Le Maire abat ses cartes…et les habitants paient injustement. 0001

Ne pas oublier ce que nous sommes

vlcsnap-2015-11-16-16h51m26s322Le vendredi 13 novembre 2015, notre pays a été frappé par des attentats sans précédent perpétrés par des assassins à la solde d’organisations terroristes. Lundi 16 novembre pour la première fois dans l’histoire de la Vème république, le Président de la République s’est adressé à L’ Assemblée nationale et au Sénat, réunis en Congrès à Versailles. L’état d’urgence vient d’être voté, hier, quasi unanimement par l’Assemblée nationale, pour 3 mois. Notre pays balance entre fébrilité, émotion et détermination.

(suite…)

Conseil municipal du 21 octobre : circulez, y a rien à voir !

IMG_1831C’est triste à dire mais le conseil municipal ne remplit plus son rôle de lieu de débat véritable et de réponse aux questions des élus. Il ressemble de plus en plus à une chambre d’enregistrement où beaucoup de dossiers sont présentés après coup ou alors flous et imprécis. Circulez, y a rien à voir ! Tout se passe ailleurs…

Pourtant : 36 délibérations, 3h30 de conseil et une formule bien célèbre qui résume l’essentiel : quand c’est flou, il y a un loup…

(suite…)

Conseil municipal du 21 septembre 2015 : une séance à l’économie ?

    IMG_1698Le Dauphiné Libéré ne m’en voudra pas de reprendre la formule utilisée dans ses colonnes de lundi pour qualifier le conseil municipal de ce 21 septembre.

Alors, une séance à l’économie ?

Eh bien oui. Et que cela transpire jusque dans un encart de notre quotidien régional est plutôt révélateur. Ce petit conseil municipal (28 délibérations et 3h30 de débats) ne nous a pas trop dépaysé : peu de sujets de fond, des grands discours pleins d’effets et d’artifices, quelques propos d’autojustification flirtant avec l’autosatisfaction, et des réponses parfois engorgées maniant le ton narquois et l’agacement… N’en jetez plus me dira t-on.

(suite…)

Qui a invité « W » à inaugurer la foire de Savoie ?

Stupéfaction hier à l’occasion de l’inauguration de la 87ème foire de Savoie : un invité surprise arpente les allées, se retrouve en 1ère ligne derrière le ruban d’inauguration et prend la parole sur la web télé de la Foire… mais qui est donc cette personnalité incontournable ? Très certainement un élu savoyard d’envergure ; à la Foire de Savoie c’est bien normal, non ?

Eh bien non, c’est monsieur Wauquiez, candidat aux élections régionales de décembre prochain !

Alors on cherche à comprendre à quel titre il est là… Président de l’ANEM, certainement. Ça colle et ça passera bien. On pourra faire gober cela à tout le monde et en même temps on fera un joli coup politique ; vous savez, ce type de coup qui fait que les citoyens s’éloignent de la politique justement…

Evidemment, ça bruisse parmi tous les élus invités à cette inauguration. Beaucoup trouvent cela déplacé, en rigolent ou le déplorent quelles que soient leur convictions politiques.

Cerise sur le gâteau : une interview politique de Wauquiez et Mignola filmée par le prestataire privé de la Foire. Je vous laisse en juger ci-dessous. Stupéfiant et en partie payé avec de l’argent public. Pas joli, joli…

Espérons qu’à minima le coût de cette journée de promotion des candidats Wauquiez et Mignola sera inscrit dans leur comptes de campagne.

Billet d’humeur du Conseil du 1er juin 2015, Scoop : la Droite est bien la Droite…

IMG_107537 délibérations, plus de 4 heures de Conseil municipal et deux principaux points de clivage entre la municipalité et l’opposition : les modifications d’urbanisme et la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires.

Tout à commencé par une intervention du collectif des riverains de l’école de Chantemerle (quartier rebaptisé ChanteBéton…) qui s’indignent de la façon dont est mené le dossier de modification du PLU concernant le terrain en contrebas de l’école d’une superficie d’environ 2 hectares qui va donc être urbanisé bientôt. Une riveraine demande la parole, le Maire lui accorde et je lui prête mon micro pour qu’elle soit audible. Le manque de concertation est dénoncé, le passage en force, le manque de projet et pourtant la volonté de définir des règles, notamment de circulation dans un quartier déjà tendu sur ce point. Bref, toute une série de remarques pertinentes qui auraient pu être prises en compte.

Las, la 1ère Adjointe balaye tout cela d’un revers de la main sans aucune considération pour les dizaines de personnes du quartier présentes.

(suite…)

Conseil, partie 2 : le fond…

Unknown

Le Conseil municipal s’est déroulé il y a plus d’une semaine dans l’ambiance de « bunkerisation » de l’Hôtel de Ville que l’on sait puisque les portes de la Maison commune ont été fermées sur ordre du Maire.

Les trois premières heures de ce Conseil ont d’ailleurs été rythmées par les sirènes et tambours montant de la place de l’Hôtel de Ville où s’étaient rassemblées plusieurs centaines de personnes dont certaines avaient été refoulées à l’entrée de la mairie.

Les élu(e)s de l’opposition ont décidé d’écrire au Préfet de la Savoie pour contester la forme inadmissible qu’à pris ce Conseil municipal. Affaire à suivre donc…

Pour le reste, le budget a été voté par la municipalité sans nos voix, les subventions aux associations ont aussi été votées sans nos voix et, au total, ce sont 43 délibérations qui ont été examinées ce fameux lundi 13 avril 2015.

(suite…)

Intervention au Conseil municipal du 13 avril : Budget 2015

Monsieur le Maire,

Le budget est l’acte politique par excellence, chacun le sait.

Après avoir laissé planer le doute sur votre capacité à le boucler, après avoir brandi la menace de la mise sous tutelle préfectorale ou de la cour des comptes, vous vous êtes décidé à présenter un budget équilibré.
Personne n’aurait compris un autre choix, incompatible avec l’exercice des responsabilités qui sont les vôtres.

Notre ville a historiquement une singularité budgétaire. Une singularité qui se révèle d’autant plus aujourd’hui que nous étudions le premier budget d’alternance depuis 1989.

Déjà en 1989, Louis Besson, fraichement élu maire avait dû composer avec cette particularité qui tient en 4 raisons :

(suite…)

Conseil municipal du 13 avril 2015 : Question au Maire de Chambéry

Question au maire CM 13 avril 2015_000001Dans le cadre du Conseil municipal qui se déroulera lundi 13 avril prochain nous avons déposé une question au maire, comme nous le permet le règlement intérieur : en voici le texte (cliquez dessus pour agrandir).

 

Ce Conseil municipal du 13 avril sera aussi et surtout l’occasion d’étudier :

  • le budget 2015,
  • les subventions 2015 aux associations, en baisse,
  • les taux de fiscalité locale, en hausse (taxe d’habitation, taxe foncière, taxe sur le foncier non bâti ).

Au fait hier, poissons d’avril ?

et bien non…

poisson-d-avrilsur les 6 informations données hier sur ce blog, cinq sont vérifiables et une en attente de confirmation :

  • faire un téléphérique entre la Cassine et les Hauts de Chambéry (12 millions d’euros fléchés dans le contrat de plan Etat-Région 2015-2020) :
    VRAI, voir le document ci-joint communiqué à la presse, CPER 2015-2020,  page 32.
  • ne pas faire le stade nautique couvert supplémentaire prévu dans le quartier du Stade car trop cher ou le faire sur l’emprise de l’actuel stade municipal qu’il faudrait déplacer :
    VRAI, il suffit d’écouter le maire de Chambéry le dire au Conseil municipal du 2 mars dernier (à écouter à partir de 3h 03 min 20 sec).
  • mettre en place des activités périscolaires payantes dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires :
    VRAI, annonce faite aux directeurs d’écoles lors d’une récente réunion (pas d’information faite au Conseil municipal ni par voie de presse pour le moment).
  • supprimer l’abattement de 15% sur la taxe d’habitation  augmentant ainsi injustement la pression fiscale sur les plus modestes plutôt que de repartir l’effort nécessaire sur tous : VRAI, décision prise lors du Conseil municipal du 29 septembre 2014, consultable ici : Acte6491-Taxe d’habitation – modification des abattements. Les 10 élus de l’opposition municipale ont voté contre.
  • payer jusqu’à 90 000 euros un cabinet de communication parisien pour assurer la « com » de l’équipe municipale et du maire car il n’y a pas de petites économies :
    VRAI, décision prise par le maire et consignée dans les « actes » du Conseil municipal du 28 janvier 2015 et consultable ici (surligné en jaune page 3) : Acte6588- Actes passés par le maire – 28 janvier 2015.
  • fermer le Forum cinéma des Hauts de Chambéry :
    Aucune annonce officielle faite mais l’hypothèse d’un transfert du Forum cinéma dans la salle du Scarabée est étudiée. En attente de confirmation donc.