Catégorie : Billet d’humeur

Un Conseil municipal confiné… mais pas confisqué !

C’est avec une vraie satisfaction que j’ai pu lire la communication « Facebook » du maire de Chambéry, postée cet après-midi  : « nous recensons actuellement les familles dont les enfants bénéficient de tarifs minorés à la cantine et prenons contact avec elles« , explique-t-il.

Je me réjouis que le courrier que nous avons adressé au maire jeudi dernier – faisant lui-même suite à notre échange téléphonique du 20 mars – ait porté ses fruits, même trois semaines après une première alerte sur le sujet.

(suite…)

Aux urnes ! « Demain, c’est Repentin ! »

Dimanche, nous sommes appelés aux urnes !

Vous trouverez ici réunies l’ensemble des fiches « décryptages » et « détox », et quelques autres billets retraçants le mandat qui s’achève.

NOTRE PROGRAMME est à votre disposition en cliquant ici : bonne lecture !

Que ces textes vous aident à faire votre choix.

Dimanche, VOTONS et faisons voter pour une ville solidaire et dynamique, écologique et innovante, car c’est la seule alternative solide !

(suite…)

Détox #2 : accès au Lyon-Turin, la faute…

Le creusement du tunnel de base du chantier « Lyon-Turin » avance.
La question de sa réalisation n’est donc plus un sujet.

Reste qu’il faut permettre aux trains d’arriver jusqu’à l’entrée du tunnel de 57,5 km.

Depuis 2013 et la déclaration d’utilité publique, les étapes permettant d’accéder au tunnel sont fixées :

      1. D’abord la réalisation d’une ligne mixte (fret + voyageurs) entre Lyon et Chambéry avec le percement du tunnel Dullin-L’épine (15 km), au Nord de Chambéry.
        [Une étude – dont l’exécution tarde – demandée à SNCF Réseau sur l’axe Chambéry-Montmélian est d’importance essentielle car elle devrait prévoir un tube fret, en solution souterraine dans l’axe de la VRU, entre la Cassine et la Peysse, en attendant le premier tube de Chartreuse. Les élus se doivent d’être exigeants sur ce point en veillant, par exemple, à dissocier ponctuellement, en site urbain dense, fret et voyageurs.]
      2. La réalisation, dans un second temps, du premier tube du tunnel sous Chartreuse (25 km) ainsi que la réalisation du premier tube du tunnel sous Belledonne et Glandon (31 km).

Ainsi, en voulant inverser ces étapes, depuis décembre 2017, Messieurs Dantin et Dullin jouent un mauvais coup à Chambéry  : sa gare ne sera plus internationale, les TGV Milan-Paris ne s’y arrêteront plus, notre attractivité sera sérieusement compromise et nous perdrons durablement un fantastique levier de réponse à l’urgence climatique.

(suite…)

Décryptage #4 : éduquons…

Bien des promesses ont été faites par M. Dantin concernant l’accompagnement éducatif de nos enfants.

Rappelons que la réduction importante du nombre des ATSEM ne peut se justifier que par une volonté de faire des économies de bouts de chandelles au détriment de l’encadrement des enfants et de l’accompagnement des enseignants.

Qu’en est-il 6 ans plus tard ?

(suite…)

Décryptage #3 : « Chat échaudé craint l’eau froide… »

En 2014, bien des promesses ont été faites par monsieur Dantin et son équipe pour mériter la confiance des Chambériennes et des Chambériens.

Élu municipal sans discontinuer depuis 37 ans (1983 !), il serait bien mal placé pour dire qu’il ne connaissait pas préalablement la situation budgétaire chambérienne, fruit d’une bien longue histoire remontant, notamment, au dernier mandat de monsieur Pierre Dumas dont il était déjà adjoint au maire…

Ne pouvant ignorer ces contraintes – sans perdre toute crédibilité – il a tout de même fait de nombreuses promesses…

Qu’en est-il 6 ans plus tard ? Décryptons cela à partir de son document de campagne de 2014. Une première série de constats ci-dessous :

(suite…)

Était-ce vraiment un Conseil municipal ?

Capture d’écran 2020-02-13 à 00.01.14L’article du Dauphiné Libéré de ce mercredi 12 février me pousse à revenir sur le dernier Conseil municipal de Chambéry. Une mise au point est plus que nécessaire pour rendre compte des débats qui se sont déroulés lundi soir sur deux principaux sujets : le développement durable, d’un côté, et, la « revitalisation » du centre-ville, de l’autre.

Le contexte pré-électoral n’invitant pas naturellement à la plus grande bonne foi vis-à-vis des sujets en question, je veux juste rappeler – par souci d’équilibre – les positions que nous avons défendues, puisqu’il n’en est pas fait état dans notre quotidien local… pour l’instant.

Par moments, lors de ce Conseil municipal, chacun a pu se demander si on y gérait les affaires de la ville ou si on était dans un meeting de campagne… étonnant, non ?

(suite…)

Une très belle piscine OUI, … MAIS pas pour tous !

Lors du Conseil communautaire du 26 septembre 2019, les élus majoritaires de Grand Chambéry ont validé la grille tarifaire de la future piscine du Stade.

On imaginait un ajustement – légitime du fait de la montée en gamme du nouvel équipement – mais la hausse est particulièrement déraisonnable sous ce mandat : + 107 %, + 138 %… On passe ainsi de 2,90€ en 2014 à 4,30€ en 2015 à 6€ en 2019 pour un tarif normal « été ».

Au final, des tarifs journaliers qui doublent et un abonnement annuel multiplié par 5…depuis 2014 passant de 65 € à 310 € ! Le tout, sachant qu’une grosse augmentation avait déjà eu lieu en 2015 sans l’apport qualitatif d’un nouvel équipement…


(suite…)

« Grand Chambéry » fragilisée par 3 condamnations et des choix stratégiques peu clairs !

Le 21 février dernier se tenait le conseil communautaire de Grand Chambéry. Au menu, le Plan Local d’Urbanisme intercommunal-Habitat et Déplacements (PLUi-HD) mêlant 3 volets : les documents d’urbanisme pour nos 38 communes, le Plan local de l’habitat et le Plan de déplacements urbains.

Si les volets et l’habitat ont fait l’objet d’un réel travail préparatoire (information, concertation, amendements dans des allers-retours fréquents entre les communes et les services…) ce ne fut pas le cas du volet « déplacements ».

Juste pour le clin d’oeil, la commission « Transports » qui doit traiter de ce sujet se réunit le… 25 mars prochain ! Il eut été préférable de la prévoir avant le vote de jeudi dernier…

Le Président de l’agglomération n’ayant pas accepté un vote séparé sur chaque volet, les six élus chambériens ont voté contre ce PLUi-HD. Neuf abstentions ont été enregistrées (Barby, Cognin, La Motte-Servolex).

Si le Président de l’agglomération a accepté les amendements proposés sur la question des accès au Lyon-Turin, il a semblé conditionner le projet de contournement autoroutier à un éventuel abandon du Lyon-Turin, nous expliquant qu’il fallait être prévoyants… Cela laisse songeur sur la conception qu’ont certains élus du volontarisme en politique !

Ajoutons qu’au sujet du passage des trains voyageurs à grande vitesse en gare de Chambéry, il a qualifié – ce qui est ni plus ni moins que la Déclaration d’utilité publique de 2013 –  » d’obsession stupide à vouloir faire passer du TGV en gare de Chambéry« .
Avec une telle vision stratégique de l’avenir de notre agglomération et de sa ville-centre, on ne peut que craindre un manque d’ambitions économique et écologique.

Vous trouverez ci dessous le texte de l’intervention liminaire que j’ai faite au nom de notre groupe « Avenir solidaire », après avoir remercier les différents vice-présidents et les services pour l’ampleur du travail effectué.

Bonne lecture !

(suite…)

Bellevue versus béton !

La colline de Bellevue est en émoi depuis quelques jours.

Alors qu’un avis d’enquête publique concernant le déclassement de deux parcelles d’espaces verts est affiché dans le quartier, les riverains découvrent la réalité du projet municipal sur l’ancien jeu de boules et sur le terrain au dessus : 5 immeubles totalisant 55 logements.

Le tout, sur des espaces verts très anciens, situés au pied de la colline, véritables respirations du bas du quartier, terrain de jeu et de flânerie de nombreux habitants et étudiants depuis de nombreuses années.

Sans oublier qu’un de ces terrains – dit du secteur de la boule – est directement situé sur l’abri anti-aérien du fond de la cour de l’école Caffe et de Bellevue dont une partie des 500 mètres de galeries sert aujourd’hui de cave d’affinage pour nos fromages !  (suite…)

Ne pas baisser la tête face au « diktat » d’un gouvernement jacobin !

3h30 de débats et quelques dossiers importants pour l’avenir de notre ville mais, une fois encore, l’ouverture du Conseil municipal a été marquée par une intervention des parents d’élèves espérant, une énième fois, être entendus.

Inlassablement, les parents des écoles maternelles chambériennes, soutenus par de nombreux enseignants, demandent que le Maire revienne sur sa décision de supprimer 16 postes d’ATSEM à la rentrée prochaine. Ils ont réalisé un questionnaire, diffusé aux parents des maternelles. 820 parents ont répondu soit environ 50% (ce qui est très important dans ce cadre de consultation). 809 ont affirmé leur souhait que soit rétabli le ratio de : une ATSEM par classe.

Après une vingtaine de minutes de discussion, les parents s’en sont allés non sans avoir remis les questionnaires au Maire et sans intervention – cette fois-ci – de la police.

Nous avons déposé une question au Maire que notre collègue Guy Fajeau a développé en fin de Conseil… Toujours sans réponse positive du Maire : Question au Maire au sujet des Atsem

Un des rapports les plus importants de la soirée traitait de la fameuse contractualisation avec l’État prévue par la Loi de finances.

(suite…)

Le Maire osera-t-il une vraie concertation sur les nécessaires améliorations du plan de circulation ?

0001.jpgUn tout petit Conseil municipal, peu de rapports, pas d’enjeux majeurs, l’ensemble a été bouclé en 1h30…

Pourtant, le matin paraissait dans la presse un article de commerçants chambériens affirmant avoir l’écoute du Maire pour que soient effectuées des modifications visant à améliorer le plan de circulation.

Nous avions préparé une intervention à ce sujet. Le Maire évoqua le sujet en préambule, nous donnant ainsi l’occasion de rebondir et de développer notre analyse et faire nos propositions, comme nous le faisons depuis deux ans à propos de ce plan de circulation qui pénalise quotidiennement notre ville.

Voici l’intervention que j’ai faite au nom des élus de la Minorité :

(suite…)

Les ATSEM vont entamer leur 3ème semaine de grève et… rien ne bouge

Voilà deux semaines que les assistantes spécialisées territoriales des écoles maternelles (ATSEM) sont en grève contre le projet du Maire de Chambéry de réduire de 25% leur temps de travail. Cela aurait pour effet immédiat la suppression de 16 postes sur 78, rompant ainsi avec le ratio d’une ATSEM par classe en vigueur à Chambéry depuis des années.

(suite…)