Catégorie : Conseil municipal

Était-ce vraiment un Conseil municipal ?

Capture d’écran 2020-02-13 à 00.01.14L’article du Dauphiné Libéré de ce mercredi 12 février me pousse à revenir sur le dernier Conseil municipal de Chambéry. Une mise au point est plus que nécessaire pour rendre compte des débats qui se sont déroulés lundi soir sur deux principaux sujets : le développement durable, d’un côté, et, la « revitalisation » du centre-ville, de l’autre.

Le contexte pré-électoral n’invitant pas naturellement à la plus grande bonne foi vis-à-vis des sujets en question, je veux juste rappeler – par souci d’équilibre – les positions que nous avons défendues, puisqu’il n’en est pas fait état dans notre quotidien local… pour l’instant.

Par moments, lors de ce Conseil municipal, chacun a pu se demander si on y gérait les affaires de la ville ou si on était dans un meeting de campagne… étonnant, non ?

(suite…)

Une très belle piscine OUI, … MAIS pas pour tous !

Lors du Conseil communautaire du 26 septembre 2019, les élus majoritaires de Grand Chambéry ont validé la grille tarifaire de la future piscine du Stade.

On imaginait un ajustement – légitime du fait de la montée en gamme du nouvel équipement – mais la hausse est particulièrement déraisonnable sous ce mandat : + 107 %, + 138 %… On passe ainsi de 2,90€ en 2014 à 4,30€ en 2015 à 6€ en 2019 pour un tarif normal « été ».

Au final, des tarifs journaliers qui doublent et un abonnement annuel multiplié par 5…depuis 2014 passant de 65 € à 310 € ! Le tout, sachant qu’une grosse augmentation avait déjà eu lieu en 2015 sans l’apport qualitatif d’un nouvel équipement…


(suite…)

Ravet : Deux projets s’opposent sur la même nécessité d’un parking

Depuis le début du mandat, nous proposons, sur ce terrain municipal, quai Ravet, la construction d’un parking souterrain surmonté de logements.

Le coût total de l’opération serait compensé par la valorisation de la charge foncière à cet emplacement privilégié, ainsi que par les taxes, liées à l’habitat, qui alimenteront durablement le budget municipal.

  • Notre projet valorise le foncier municipal au lieu de le gaspiller,
  • Notre projet embellit ce secteur privilégié d’entrée de ville au lieu de le dégrader,
  • Notre projet sert la dynamisation du centre-ville et permet une liaison en modes doux par le faubourg Nezin.

Jamais, cette option n’a été prise en considération par la municipalité actuelle.

Au lieu de cela, le maire de Chambéry s’obstine à faire prendre aux contribuables chambériens les risques que Q-Park, spécialiste de la construction de ce type d’infrastructures, refuse de prendre.

Bilan : une considérable perte de temps alors qu’un projet alternatif cohérent et viable existe, aucun parking construit alors qu’il est nécessaire et attendu et, le contentieux avec les riverains aurait pu être évité.

Parking Ravet : une prise de risques juridiques et financiers démesurée !

A l’occasion du prochain Conseil municipal qui se tiendra ce jeudi 11 avril 2019, une délibération autorisant la reprise des travaux du Parking Ravet sera proposée au vote des élus. Elle fait prendre un risque sans précédent à notre ville car le dossier est aujourd’hui devant le tribunal administratif de Grenoble.

Sans attendre le jugement, les travaux de construction de ce parking en silo de 7 étages, au pont des Amours, vont donc reprendre et la ville assumera tous les éventuels préjudices financiers. En parallèle elle envisage d’attaquer en justice les riverains.

Les élus de la minorité alertent les Chambériennes et les Chambériens sur le risque démesuré pris par la Municipalité, le non respect de la justice et le refus de tout dialogue.

(suite…)

Bellevue versus béton !

La colline de Bellevue est en émoi depuis quelques jours.

Alors qu’un avis d’enquête publique concernant le déclassement de deux parcelles d’espaces verts est affiché dans le quartier, les riverains découvrent la réalité du projet municipal sur l’ancien jeu de boules et sur le terrain au dessus : 5 immeubles totalisant 55 logements.

Le tout, sur des espaces verts très anciens, situés au pied de la colline, véritables respirations du bas du quartier, terrain de jeu et de flânerie de nombreux habitants et étudiants depuis de nombreuses années.

Sans oublier qu’un de ces terrains – dit du secteur de la boule – est directement situé sur l’abri anti-aérien du fond de la cour de l’école Caffe et de Bellevue dont une partie des 500 mètres de galeries sert aujourd’hui de cave d’affinage pour nos fromages !  (suite…)

Ne pas baisser la tête face au « diktat » d’un gouvernement jacobin !

3h30 de débats et quelques dossiers importants pour l’avenir de notre ville mais, une fois encore, l’ouverture du Conseil municipal a été marquée par une intervention des parents d’élèves espérant, une énième fois, être entendus.

Inlassablement, les parents des écoles maternelles chambériennes, soutenus par de nombreux enseignants, demandent que le Maire revienne sur sa décision de supprimer 16 postes d’ATSEM à la rentrée prochaine. Ils ont réalisé un questionnaire, diffusé aux parents des maternelles. 820 parents ont répondu soit environ 50% (ce qui est très important dans ce cadre de consultation). 809 ont affirmé leur souhait que soit rétabli le ratio de : une ATSEM par classe.

Après une vingtaine de minutes de discussion, les parents s’en sont allés non sans avoir remis les questionnaires au Maire et sans intervention – cette fois-ci – de la police.

Nous avons déposé une question au Maire que notre collègue Guy Fajeau a développé en fin de Conseil… Toujours sans réponse positive du Maire : Question au Maire au sujet des Atsem

Un des rapports les plus importants de la soirée traitait de la fameuse contractualisation avec l’État prévue par la Loi de finances.

(suite…)