« Rythmes scolaires » : le triste renoncement

rythmes-scolairesC’est fait, mal fait et, c’est triste : la semaine des enfants chambériens ne comportera que 4 jours de présence à l’école.

Il aura donc fallu attendre mercredi soir, 24 janvier, pour vivre l’épilogue d’un rendez-vous manqué entre la majorité municipale et l’expression d’un véritable courage de convictions. Sauf si, de convictions il n’y avait point. Et on peut légitimement le croire quand on repense aux déclarations et postures de début de mandat.

(suite…)

Très belle année 2018 !

Très belle année 2018 !

Qu’elle soit, pour chacune et chacun d’entre vous douce et paisible, accompagnés de votre famille et de vos proches. 
Qu’elle vous épargne douleurs et souffrances et vous permette donc de réaliser vos souhaits ou vos projets personnels ou professionnels.
Qu’elle soit, également, une année d’écoute et d’action au service de nos concitoyens dans la diversité de nos engagements.

« Grand Chambéry » remet en cause les accès au tunnel de base du Lyon-Turin

Jeudi soir lors du Conseil communautaire de Grand Chambéry, le Président Dullin a demandé aux élus de voter un texte se voulant la position de l’agglomération et, avec l’appui de monsieur Dantin, celle du Maire de Chambéry, au sujet de « la liaison ferroviaire Lyon-Turin » (en réalité concernant les accès français au Lyon-Turin !) et affirmant clairement son souhait de donner une priorité absolue au tunnel sous Chartreuse en y faisant passer les marchandises ET les voyageurs… ce qui signifie   substituer Chartreuse, qui débouche à Chapareillan, à L’Épine qui débouche à Chambéry.

(suite…)

« Alignements remarquables » d’arbres ou « jardin à l’anglaise » : quel avenir pour les boulevards de la Colonne et du Théâtre ?

Voici la question que nous avons déposée pour inscription à l’ordre du jour du prochain Conseil municipal de Chambéry, le 12 juillet.

L’émotion grandit parmi les habitants quant au devenir des boulevards de la Colonne et du Théâtre, leurs remarquables alignements d’arbres et l’absence de vision urbaine globale de la Municipalité.

Bonne lecture.

Retour du billet d’humeur du Conseil municipal : rien n’a changé !

Le billet d’humeur est de retour après quelques semaines de pause. Absent involontaire des deux derniers conseils municipaux, pour cause de blessure momentanément invalidante, je n’avais pas jugé utile de vous donner mes impressions de « téléspectateur »… Il est tellement plus pertinent d’écrire à propos de ce que l’on a vécu en direct !

Un petit conseil, ce 18 avril, sans ambition démesurée, quelques rapports de gestion courante et d’autres sur lesquels j’attire votre attention ci-dessous.

Louis Pétraz (grand résistant) et Grégory Lemarchal (artiste chanteur) sont honorés par l’attribution d’une allée pour l’un et de l’esplanade du Phare pour l’autre. Très bien !

(suite…)

Périscolaire, Poste et stationnement délégué pour 30 ans : un petit Conseil aux lourdes conséquences !

Ce jeudi 26 janvier 2017 se tenait le Conseil initialement prévu le 23 janvier : 12 rapports et 2h30 de débats. Au menu : la confirmation des activités périscolaires payantes, la fermeture d’un bureau de poste place des Combes, la mise en enclos du parking de la place de l’Europe (pour 30 ans !) et la mise en place d’un dispositif de vidéoverbalisation.

Ce n’était pas la foule des grands soirs. Quelques élus absents, et le Conseil a commencé avec 1/2 heure de retard car le Maire recevait ATTAC. Bref, une drôle d’ambiance…

(suite…)

Chambéry : où voter aux Primaires citoyennes les 22 et 29 janvier ?

Vous trouverez ci-dessous votre bureau de vote, en fonction de votre lieu de vote habituel.

Si vous ne savez plus quel est votre bureau de vote officiel, il vous suffit de renseigner votre code postal et le nom et le n° de votre rue en cliquant préalablement sur le lien :

Où voter ?

 

Listes des bureaux de votes de Chambéry et Sonnaz : cliquez sur un bureau pour agrandir

0001.jpg

 

 

 

Une nouvelle agglo avec de bien vieilles méthodes…

5022_624_logo-provisoire-actuCe lundi soir se déroulait la première séance du conseil communautaire regroupant maintenant l’ancienne « Chambéry métropole » (125 000 habitants ) et la communauté de communes  « Cœur des Bauges » (5 000 habitants). La nouvelle entité pèse donc 130 000 habitants, double sa surface et regroupe 38 communes.

Depuis des mois, le président de Chambéry métropole combat la création de cette nouvelle agglomération au prétexte que cette union n’a pas de sens géographiquement, qu’elle va coûter cher à Chambéry métropole et qu’elle est le fruit d’une loi qu’il condamne. Difficile dans ces conditions de faire naître l’enthousiasme et d’être porteur d’un projet construit, fort et accueillant pour les représentants du territoire des Bauges (14 communes !).

(suite…)

Bd de la Colonne : nouvelle illustration d’une politique du rafistolage et du fait accompli !

Lundi 19 décembre 2016 : un Conseil municipal de 4 heures, pour 41 rapports, occulté par l’annonce préalable d’une importante modification du Boulevard de la Colonne.

Le Maire a ainsi pris la parole, d’entrée, pour, dans sa grande bonté, daigner nous informer de la sainte décision qu’il a prise, la veille… sans consulter le Conseil municipal, sans qu’il y ait le moindre document sur table ni aucune étude transmise aux élus. Ainsi a-t-il décidé de couper le bd de la Colonne en deux par une nouvelle voirie allant de l’avenue des Ducs à la mairie.

Revenons un peu sur l’historique de ce fait du prince car l’affaire est un cas d’école des recettes appliquées à notre ville depuis 3 ans.

(suite…)

Circulez (mal…), il n’y a toujours rien à voir !

Le Conseil municipal de Chambéry, ce lundi 7 novembre, aurait pu être l’occasion d’une belle et franche explication sur le nouveau plan de déplacements. Nous l’avions souhaité et demandé, forts des très nombreux témoignages d’habitants et d’usagers de notre ville et de l’Agglomération. Le Maire n’a pas souhaité mettre ce débat – sur le bilan – à l’ordre du jour…

Néanmoins, nous en avons parlé car il nous semblait totalement inconcevable que ce dossier qui suscite une très forte incompréhension ne soit pas évoqué dans le lieu du débat municipal.

Un petit conseil municipal, 18 dossiers et pourtant 3 heures de discussions.

(suite…)